fire-oid walk with me

Polaroid.

J’entame la pellicule noir et blanc.

Au printemps prochain j’aurai 40 ans.
Ce Polaroid traversera le temps mieux que n’importe quelle image numérique. S’il ne devait rester que ce portrait de moi, j’aime y voir une expression de paix sauvage, et le feu qui marche avec moi ☀️🔥

67821954_10219761444563967_1970932862609784832_o.jpg

 

Et puis après j’ai voulu jouer avec la double-exposition et j’ai fait ça :

IMG_20190731_190344.jpg

Un Univers entier de possibles s’ouvre à moi :3

 

Gifts of the Universe (bis)

Les cicatrices sont des chemins. Les trésors brillent éternellement. La gratitude est infinie et l’amour est inconditionnel.

67180524_692296861241080_1112829608396324864_n

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

(photos argentique Alban Van Wassenhove)

Du coup voilà, 3 jours avec Alban et ses images, et je replonge le nez dans ces possibles créatifs infinis, alors si en plus le résultat peut être aussi instantané qu’imprévisible, et prendre corps physiquement entre mes doigts… Bref j’ai cassé ma tirelire et me suis offert un Polaroid ❤

Avec une petite manip manuelle je peux même faire de la double exposition, deux prises superposées et développées sur le même film, résultats parfois hasardeux, parfois magiques ❤

Ce matin l’homme-chouette s’est prêté au jeu et j’ai fait ça :

67197488_10219734194042721_4025972609488257024_o.jpg

❤ ❤ ❤

Merlin Tarot

Encore un tarot que j’avais repéré il y a longtemps, et que j’ai trouvé récemment pour une bouchée de pain et en très bon état sur Priceminister. Un coffret sorti en 1988. De R. J. Stewart et illustré par Miranda Gray. The Merlin Tarot.
Le livre qui va avec est super complet et passionnant, bon il est en anglais et je galère un peu pour le lire, mais je m’accroche parce que c’est vraiment une approche différente et enrichissante.
Les illustrations sont proches de la nature et des éléments, avec de nombreux animaux, un peu comme mon Tarot des Druides même si le style des illustrations est différent. J’aime. Je le trouve positif, paisible et apaisant.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Et donc je suis enfin en fuckin’ vacances, je peux enfin ressortir mon tambour, mon storax, m’occuper de mes trucs, avancer dans mes réflexions, cheminer ma spiritualité, bref redevenir moi.

en vrac

J’ai envie de retourner au taf à peu près autant que de me couper une jambe. Pendant ces vacances j’ai été moi, j’ai vécu ma vie. La base de l’existence quoi.

Et s’il reste quelques questions pour lesquelles l’Univers ne m’a pas encore donné de réponses claires, et qu’il y a encore des éléments qui m’échappent, j’ai néanmoins commencé cette nouvelle année en prenant les devants sur une chose : j’ai réglé ma cotisation Wwoof, pour un an, valable jusqu’au 1ier janvier 2020.

J’ai aussi trouvé le dentiste de ma vie, qui a donné une seconde jeunesse à mes crocs de petit dragon. J’ai géré un truc administratif m’ouvrant des droits auxquels justement j’avais droit depuis belle lurette. J’ai été gâtée et j’ai essayé de gâter autant que possible, j’ai vu Mu, j’ai réécrit Roméo et Juliette, j’ai trouvé une sainte sanguine de la passion, bu des litres de Yogi Tea (et quelques Ricard Piscine), attrapé quelques Pokémons, enfin lu les Accords Toltèques et bien entamé Castaneda, et j’ai même pris le temps pour un peu de ukulélé.

Bref, la vie.

 

 

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

et ouf les vacances

Lectures en cours et à venir. Depuis le temps que je savais qu’il me fallait lire Les 4 Accords Toltèques. Et c’est sur le quatrième de couverture que j’ai découvert le nom de Castaneda. J’ai fouiné… Et là…
Je continue mon chemin personnel. Malgré les questions encore sans réponse et les soucis divers (notamment mes gencives qui sont en souffrance et c’est ma faute), ces jours-ci je me dis que j’ai une vie riche. Et je ne parle évidemment pas de richesse financière. Ma vie est riche des personnes qui y sont, des moments que je traverse, les rencontres, les découvertes, les cheminements de pensée, mes activités, mes êtres chers… Ma vie est riche et je veux qu’elle continue à l’être, de plus en plus fort et de plus en plus loin. Ouais.

49051421_10217986152502775_4425108000524468224_o.jpg

 

Edit >> Exemple de réflexion en cours qui avance bien pour enrichir encore ma vie et nourrir encore mon chemin personnel : faire du wwoofing.

bloody Marseille

Le soleil est toujours là.

Bientôt les fêtes de fin d’année, bientôt une escale à Paris pour Dilly Dally (impatience +++), bientôt des vacances salvatrices. Des choix que j’ai dû faire. Et y en aura d’autres.
C’est une période où je fais des plans sur la comète, pour la plupart réalisables avec un peu de courage, et c’est aussi la saison des délicieuses et si jolies arbouses, et des ginko biloba jaune Pikachu.

Je replonge en ce moment avec délices dans mes tarots. J’ai bricolé mon Tarot des Druides en découpant les vilains contours blancs qui étriquaient les sublimes peintures de Will Worthington, et j’en ai doré les bordures au Posca. Il faudra que je partage ces magnifiques cartes ici. Mais là je ne les ai pas sous le coude, ce sont des images du Tarot de Marseille de Pole Ka que j’ai à montrer.

Extraits des arcanes majeurs :

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Extraits des arcanes mineurs :

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Et cette carte supplémentaire absolument organique et vaginale :

mde

Alors oui c’est sûr y’a des personnages de cour qui prennent cher, des têtes qui tombent, du sang et des boyaux. C’est cru et direct, et en même temps plein de poésie. Il y a beaucoup de détails, de lumière, même du relief dans les motifs des vêtements des personnages… Les couleurs des arcanes mineurs sont vibrantes, le genre de couleurs qui me réconcilie avec les Marseille. Un jeu très inspirant, très causant, expressif, cynique mais franc, un peu mélancolique peut-être c’est vrai, sauf si on le prend avec un peu d’humour. Moi je l’adore.

mood

J’ai replongé dans Baldur’s Gate. J’ai voulu terminer ma vieille partie, relancée quand est sortie la Enhanced Edition, j’étais au dernier niveau, mais mes persos ne sont pas assez balaises, je me fais dégommer dans le cimetière souterrain. Du coup j’ai recommencé une nouvelle partie :3

J’aime tellement Imoën. En VO hein, parce que la voix française donne envie de noyer des petits chats. Mais en version originale, j’aime tellement, tellement Imoën ❤

A part ça, Dilly Dally joue ce soir à Paris et je n’y serai pas faute de billets de train à prix abordable. Ce week-end c’était le premier village vegan de Montpellier et c’était vraiment cool. Je suis pas mal dans mon tarot en ce moment, j’ai doré les bordures de mon RWS Centennial, et je l’ai passé au talc, dingue comme les cartes glissent super bien, oui je sais c’est over passionnant, mais j’avais envie d’écrire pour ne rien dire :3

La douceur guillerette des vacances me manque…

43264780_10217327564118477_5182514926144454656_n

mood

Au risque de me répéter, je voudrais davantage de temps, avoir le temps de prendre le temps, j’en ai besoin pour mon équilibre et tout va si vite… Encaisser les cumuls d’urgences et les humeurs survoltées des un·e·s et des autres dans le cadre professionnel m’épuise psychiquement, j’ai besoin de me recharger, dans le calme. Je ne m’entends plus penser dans ce vacarme d’énergies contrariées.

J’aime la vie que je me construis, je suis heureuse de ce qui s’y passe. Mais je sens de plus en plus que vraiment, j’ai besoin de vacances. Faire moins, et mieux. Calmer le jeu. Encore deux semaines et demi et enfin je pourrai mieux respirer, mieux dormir, mieux penser. Jouer du ukulélé pendant des heures. Ecrire sereinement. Retrouver mes marques. Avoir de l’énergie disponible pour moi et pour celleux que j’aime. Avoir l’esprit serein et reposé pour savourer pleinement tout ce beau qui entre dans ma vie et s’y fait une place solaire et joyeuse ❤

mood & tarot

En ce moment j’ai parfois l’impression qu’on est une douzaine dans ma tête, j’ai bien du mal de calmer tout ce petit monde et retrouver un peu de paix, en tout cas plus de quelques heures d’affilée. Il faut dire qu’au taf c’est bien bien la folie depuis la rentrée. Et beaucoup de choses se passent dans ma vie perso aussi, des nouveautés merveilleuses, mais forcément tout ça est énergivore. Après, comme tout va plutôt bien, voire de mieux en mieux finalement, justement le passé en profite aussi pour resurgir par bribes dans mes pensées – bah voyons – , et comme ma tête est déjà bien pleine, c’est par moments ingérable. Alors je passe autant que possible du temps chez moi, seule avec mes arcanes de tarot, des bougies et de l’encens, pour tenter de canaliser au mieux toutes ces énergies dévorantes, et me recentrer.

Je sens que j’ai besoin de vacances. Bientôt.

En attendant, j’ai accueilli un nouveau tarot. Oui encore. Bon. Erm. Je ne claque pas le peu de thune que j’ai en esthéticienne ou dans une voiture, mais en tarots, du coup je suis indulgente envers moi-même, d’autant que ça me permet de faire de belles introspections, chaque jeu m’ouvrant d’autres lectures des arcanes et de leurs symboliques, bref une occupation saine, nourrissante pour l’esprit, et pas si coûteuse que ça, objectivement.
Et quand je me sentirai prête à tirer les cartes pour les autres, il y en aura pour toutes les sensibilités, ou presque ❤

Je l’avais repéré depuis un moment. Avec son style si caractéristique. C’est une collaboration avec une artiste que j’apprécie depuis longtemps, proche de ce que font aussi Ray CaesarMark Ryden ou Mab Graves. Ce sont les illustrations de Nicoletta Ceccoli. L’univers est faussement enfantin, avec ces personnages – essentiellement féminins – à grosse tête et au corps délicat, ces monstres gentils (ou pas) et ces jouets vivants à la Alice au Pays Merveille, et ces couleurs de sépia pastel triste. L’air de rien, les images racontent la mélancolie, la solitude, les rêves, les choix, la découverte de soi.

Ambiance en vrac :

Et deux arcanes que j’ai pu prendre en photo ce matin, avec mon téléphone certes mais avec une luminosité acceptable :

23754693_10214691563540110_498696766746511193_n

(Pour moi cette vision du Diable, c’est Laura Palmer et Bob.. Je dis ça je dis rien.)

dav

Voilà, je l’adore. Onirique et poétique, beau et étrange.

 


EDIT 24 nov. >> mise à jour avec plus de photos des arcanes, prises ce matin ^^