teenage angst has paid off well

Toute ma vie, jusqu'à assez récemment, je n'aimais pas mes pieds. À l'adolescence j'avais une mauvaise image de moi-même, mais il y avait 2-3 trucs qui me consolaient, et parmi ce qui me faisait honte, il y avait mes pieds. Ca a continué en tant que jeune adulte. Je trouvais mes pieds pas délicats, je... Lire la Suite →

de l’urgence de vivre

Ce matin je voyais passer le tramway, et je faisais le parallèle avec avant-hier, où je voyais passer des chevreuils dans la forêt... Pas plus effrayés que ça, ils se sont laissés approcher vraiment près. Tous les deux le regard levé vers moi, ils m'observaient avec attention. Puis j'ai fait un pas de plus. Là... Lire la Suite →

2020 – l’urgence de vivre

°°° En 2020 on clique sur le titre de l'article pour le lire en entier ! °°° La magie est partout. J'ai terminé 2019 les mains dans la terre à enterrer des racines, d'arbustes en tous genres, de mûriers... Dans des trous faits par l'homme-chouette, aux emplacements indiqués par son père. Paradis sur terre. J'ai... Lire la Suite →

mood

Il fait enfin moins chaud depuis quelques jours et ce n'est pas pour me déplaire. Je ne suis pas faite pour les climats extrêmes, trop chaud ou trop froid c'est définitivement pas mon truc. Là le soleil est toujours là, bien présent toute la journée et particulièrement l'après-midi, pas un nuage dans le ciel bleu... Lire la Suite →

hashtag mon jardin

Je passe beaucoup, beaucoup de temps dans le jardin, j'avoue, c'est mon refuge, y lire pieds nus au soleil comme y regarder tomber la pluie m'apaise totalement, y creuser la terre me ravit, y tailler rosiers et jasmins me met le cœur au bord des lèvres. Y croiser des êtres merveilleux me laisse sans voix... Lire la Suite →

mood

Les étudiant·e·s bien apprêté·e·s pour leurs oraux. Un autre oral, le mien, qui approche, pour espérer décrocher une titularisation à la rentrée, parmi les 8 postes ouverts, surtout un, le Graal ultime pour moi. Le soleil. L'huile de protection solaire au Monoï. Les pages des livres à dévorer. Lui. Les copaines à la maison pour... Lire la Suite →

et parfois je mange des livres

Sur mon A Propos FB, parmi les toutes premières phrases figurent : 'La musique me fait bander. Et parfois je mange des livres.' Hier en sortant du taf, je suis passée chez Gibert, justement pour acheter un livre. D'occasion, je privilégie toujours les occasions autant que possible, j'aime l'idée que les livres circulent et servent... Lire la Suite →

Namasté

Hier mon anniversaire, les copaines qui me font des câlins, les chats qui sourient, le soleil et le chant du vent dans les arbres, les papillons, les petits mots enchanteurs de celleux qui sont loin, les rebelles comtois prochainement dans la place, la tarte aux fraises vegan de l'homme-chouette dans le jardin, et son cadeau... Lire la Suite →

la perception de la petite cane

Peut-être que les ailes de ma perception sont celles d'une petite cane. Hier entre midi et deux j'ai terminé le quatrième volet de l’œuvre de Castaneda, 'Histoires de pouvoir', au bord de l'eau avec les canards. Une petite cane est sortie de l'eau, accompagnée de son mâle, alors qu'il me restait une vingtaine de pages.... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑