Oracle de la Déesse Sombre

J’attendais avec impatience sa sortie. Bonheur de retrouver ici les illustrations de Gulliver l’Aventurière, qui a précédemment illustré l’Oracle des Runes. Le moment aussi pour prendre le temps de découvrir davantage l’approche mystique de Iria Del (Eaux Cultes), que je n’avais jusqu’alors que survolé.

Un Oracle féministe, qui donne des pistes pour reprendre son propre pouvoir. Réconciliant sacré et contemporain, le dos du coffret annonce la couleur : il s’agit de célébrer notre polarité féminine, ‘que tout être humain porte en lui, quels que soient son sexe ou son genre‘.
Le coffret est hyper complet : une boîte à fermeture aimantée comprenant un livre de 290 pages en couleurs, et le jeu dans une petite boite à couvercle et tissu satiné. Je n’ai pas encore terminé le livre, mais chaque carte y est détaillée avec une impression couleur de l’illustration sur une page entière, des mots de pouvoir (mots-clés), un message à la première personne, une signification divinatoire et son aspect plus sombre/ambigu, les symbolismes/mythologies/légendes ‘classiques’ lié.e.s à la carte, et un ‘pop panthéon’ vraiment cool qui fait le lien avec les mythologies et légendes modernes, et ça c’est une super idée, parce que la pop culture regorge d’archétypes qui peuvent faire écho aux tarots/oracles.
Enfin pour chaque carte on a une référence musicale, ce qui donne une playlist pour tout l’oracle, et ça aussi c’est vraiment une idée que je trouve bien inspirante. Pour finir chaque carte propose un rituel, une méditation, une incantation… lié.e à sa signification. Franchement un livre aussi complet permet vraiment d’utiliser le jeu de plein de façons, d’accueillir les cartes sous plein d’aspects différents, je trouve ça génial.

Entre autres références dans le livre et dans les cartes : Buffy, Willow, Drusilla, Spike, Rey (Star Wars), Ellen Ripley (Alien), Daenerys Targaryen (Le Trône de Fer), Marilyn Manson, Florence & The Machine, Tori Amos, David Bowie, Dolores Claiborne (Stephen King), Galadriel (le Seigneur des Anneaux), Kaguya (Naruto), Sailor Moon, Fauna, Hécate, Aphrodite, Lilith, Perséphone, Méduse, la Dame du Lac, Jeanne d’Arc, Santa Muerte, des déesses hawaïennes, païennes, hindouistes, grecques, égyptiennes, mésopotamiennes, des légendes arabes… Et je n’ai pas terminé le livre !

Pour donner une idée du ton, un extrait des pages introductives : ‘La Déesse Sombre vous invite dans un soulèvement jouissif contre l’obscurantisme spirituel, la peur de l’invisible, les dogmes, la pression sociale, le sexisme, les discours culpabilisants et les injonctions patriarcales. Cet outil a été pensé comme un manifeste d’amour pour la polarité féminine libre, magique et révolutionnaire du monde.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Hé oui, les illustrations de Gulliver, c’est magnifique… ❤

C’est édité chez Arcana Sacra, un label du groupe Alliance Magique. Le coffret est de qualité, les cartes sont bien épaisses avec un rendu mat et doux.
Pour ma part je vais simplement colorer la tranche des cartes en noir, les fonds noirs recto et verso le permettent facilement, et je compte bien m’imprégner puissamment de ces cartes divines, genre dès là maintenant après avoir partagé ce post :3

mon précieux

Il est là depuis hier et déjà il me cause franchement. Tirage percutant de ce matin.

IMG_20180504_084318.jpg

(pour voir l’image en plus grand, clic droit dessus, puis ‘afficher l’image’ ou ‘ouvrir l’image dans un autre onglet’)

***

Si tu veux pouvoir faire les bons choix, ceux du cœur, ceux qui font de toi un être unique, alors il te faut accepter de laisser mourir ce qui t’entrave.

***

Enfin voilà, hier soir je l’ai purifié à la sauge, et tout bientôt on aura droit à un petit rituel histoire de bien enraciner notre lien.

Les cartes ont ce ton très légèrement sépia vieilli tellement vintage, qui met en valeur les traits et les couleurs… Les lettrages de Pamela donnent au jeu un fini artisanal charmant et les cartes sont épaisses et tiennent bien en main. Au verso, un fond bleu-vert et la fameuse rose blanche, et aux coins la signature de l’artiste. Les illustrations sont vraiment mises en valeur, les créations originelles sont respectées, bref avec cette édition Centennial je suis aux anges, après tout ce cheminement, je l’ai enfin mon RWS originel, dans toute sa pureté magnifiquement ésotérique… ❤

Pour l’anecdote, je l’ai trouvé un peu par hasard, en état quasi neuf sur Priceminister, et en recevant le colis hier, j’ai vu l’adresse de l’expéditeur… A Montpellier, à deux pâtés de maisons de chez moi. Il faut croire que nous étions destinés à nous trouver et qu’il m’attendait là, sagement, pour me toucher en plein cœur.

la main velours

Hier était une journée pas comme les autres. Hier, j’ai fait une chose à laquelle je pensais depuis 20 ans.

Une chose pour laquelle j’avais passé un pacte, avec une amie, lui promettant que ce serait avec elle. La distance géographique – la terre entière – s’est ajoutée aux variantes de cette promesse. Le temps s’est étiré, probablement parce que ce n’était pas encore le bon moment.

Le bon moment c’était hier. Je l’ai su dans un rêve limpide comme la lune pleine et brillante dans un ciel dégagé.

Hier était une victoire. Personnelle et intime. Un passage. Un rituel. Un aboutissement et un début en même temps.

Hier est née ma gardienne céleste. Et c’est la première amie que je me suis fait à Montpellier, il y a presque 15 ans, celle qui m’a appris à amadouer ma confiance et l’idée que tout est possible si on y croit, ma première guide dans mon chemin de vie, qui l’a créée pour moi.

26840993_10215202320268709_7370266619024502866_o

Merci à l’infini super Mumu

(et les endorphines)

27141155_1565924536817635_2090339097_o