la paz

Tout va merveilleusement bien. A ma place, à mon rythme, à ma vie. One Life.

Les jeux de rôle sur table, l’Aubrac, l’Aveyron, le Cantal. Les nuits fraîches, la lune, les criquets, les bondieuseries biélorusses. Et dans 3 jours les loups à la maison ❤

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

en vrac

J’ai envie de retourner au taf à peu près autant que de me couper une jambe. Pendant ces vacances j’ai été moi, j’ai vécu ma vie. La base de l’existence quoi.

Et s’il reste quelques questions pour lesquelles l’Univers ne m’a pas encore donné de réponses claires, et qu’il y a encore des éléments qui m’échappent, j’ai néanmoins commencé cette nouvelle année en prenant les devants sur une chose : j’ai réglé ma cotisation Wwoof, pour un an, valable jusqu’au 1ier janvier 2020.

J’ai aussi trouvé le dentiste de ma vie, qui a donné une seconde jeunesse à mes crocs de petit dragon. J’ai géré un truc administratif m’ouvrant des droits auxquels justement j’avais droit depuis belle lurette. J’ai été gâtée et j’ai essayé de gâter autant que possible, j’ai vu Mu, j’ai réécrit Roméo et Juliette, j’ai trouvé une sainte sanguine de la passion, bu des litres de Yogi Tea (et quelques Ricard Piscine), attrapé quelques Pokémons, enfin lu les Accords Toltèques et bien entamé Castaneda, et j’ai même pris le temps pour un peu de ukulélé.

Bref, la vie.

 

 

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

love & gratitude

Au moins 8 ans que je n’étais pas retournée à Albi. L’intérieur de la cathédrale Sainte-Cécile a été métamorphosé par une rénovation incroyable. J’ai un peu regretté de ne pas avoir pris mon appareil photo avec moi. Je me suis débrouillée avec mon téléphone.

C’était encore un week-end love & gratitude avec l’homme chouette ❤

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Gros crush pour Sainte-Cécile, patronne des musiciens, que son bourreau n’a pas eu le coeur de décapiter à 3 reprises, alors laissée mourante par les romains dans les années 200, et retrouvée dans son caveau au 16ème siècle dans sa position initiale, telle que sculptée et peinte dans la cathédrale d’Albi qui porte son nom.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Pour le reste c’est une ville toujours aussi solaire, colorée et paisible.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)