mood & tarot

En ce moment j’ai parfois l’impression qu’on est une douzaine dans ma tête, j’ai bien du mal de calmer tout ce petit monde et retrouver un peu de paix, en tout cas plus de quelques heures d’affilée. Il faut dire qu’au taf c’est bien bien la folie depuis la rentrée. Et beaucoup de choses se passent dans ma vie perso aussi, des nouveautés merveilleuses, mais forcément tout ça est énergivore. Après, comme tout va plutôt bien, voire de mieux en mieux finalement, justement le passé en profite aussi pour resurgir par bribes dans mes pensées – bah voyons – , et comme ma tête est déjà bien pleine, c’est par moments ingérable. Alors je passe autant que possible du temps chez moi, seule avec mes arcanes de tarot, des bougies et de l’encens, pour tenter de canaliser au mieux toutes ces énergies dévorantes, et me recentrer.

Je sens que j’ai besoin de vacances. Bientôt.

En attendant, j’ai accueilli un nouveau tarot. Oui encore. Bon. Erm. Je ne claque pas le peu de thune que j’ai en esthéticienne ou dans une voiture, mais en tarots, du coup je suis indulgente envers moi-même, d’autant que ça me permet de faire de belles introspections, chaque jeu m’ouvrant d’autres lectures des arcanes et de leurs symboliques, bref une occupation saine, nourrissante pour l’esprit, et pas si coûteuse que ça, objectivement.
Et quand je me sentirai prête à tirer les cartes pour les autres, il y en aura pour toutes les sensibilités, ou presque ❤

Je l’avais repéré depuis un moment. Avec son style si caractéristique. C’est une collaboration avec une artiste que j’apprécie depuis longtemps, proche de ce que font aussi Ray CaesarMark Ryden ou Mab Graves. Ce sont les illustrations de Nicoletta Ceccoli. L’univers est faussement enfantin, avec ces personnages – essentiellement féminins – à grosse tête et au corps délicat, ces monstres gentils (ou pas) et ces jouets vivants à la Alice au Pays Merveille, et ces couleurs de sépia pastel triste. L’air de rien, les images racontent la mélancolie, la solitude, les rêves, les choix, la découverte de soi.

Ambiance en vrac :

Et deux arcanes que j’ai pu prendre en photo ce matin, avec mon téléphone certes mais avec une luminosité acceptable :

23754693_10214691563540110_498696766746511193_n

(Pour moi cette vision du Diable, c’est Laura Palmer et Bob.. Je dis ça je dis rien.)

dav

Voilà, je l’adore. Onirique et poétique, beau et étrange.

 


EDIT 24 nov. >> mise à jour avec plus de photos des arcanes, prises ce matin ^^

Fire Tarot

Hier en me baladant sur les internets, je suis tombée sur les travaux d’une artiste anglaise, qui créée des tarots illustrés par ses soins, avec souvent pour thématique la pop culture 80’s à 90’s. Elle s’appelle Claire Laffar Maiafire, et vit à Londres.

Elle a créée un tarot Twin Peaks… ❤

J’avais déjà découvert le tarot Twin Peaks de Benjamin Mackey, qui est extraordinairement beau. Il l’avait imprimé en édition limitée grâce à un crowdfunding, et je suis arrivée après la bataille… Il était trop tard, tout était parti, et si je l’ai contacté sur les réseaux sociaux pour avoir des infos, et qu’il m’a gentiment ajouté à sa mailing liste pour me prévenir en cas de réédition, j’ai peu d’espoir, sachant qu’il est en bisbille avec les responsables des droits de la série et du film, des gens qui n’ont pas envie qu’on puisse gagner un peu d’argent en utilisant l’univers de Twin Peaks sans qu’iels prennent leur part du butin au passage… Des gens avec des dollars à la place du cœur.

Tout ça pour dire qu’hier j’ai commandé un tarot Twin Peaks à Claire Laffar. Je devrais le recevoir d’ici environ 2 semaines (I can’t wait !).
J’avoue que j’ai mis longtemps à savoir si j’aimais ou non ses illustrations, qui m’ont décontenancée. Si j’ai immédiatement adoré le style Comics de Benjamin Mackey, mon sentiment concernant les dessins de Claire était difficile à définir. Car ils ne sont pas faciles d’accès. Ils ne sont pas là pour être esthétiques. Ils sont là comme des symboles déroutants et touchants.
Malgré tout, tout ça m’attirait, me touchait. Je crois que c’est dû en grande partie à son inspiration. Ses illustrations sont tellement liées aux personnages et à l’histoire de Twin Peaks, jusqu’aux menus détails sur chaque arcane. Je sens qu’elle aime Twin Peaks au moins aussi fort que moi, et qu’il y a dans ses propositions visuelles beaucoup à ressentir, entendre, penser, lire et apprendre.

Reste à patienter jusqu’à son arrivée chez moi… Il me tarde tellement de le sortir de son étui d’organza, le sentir et le toucher, et créer avec lui le meilleur lien possible, confiant et entier. Et le feu marchera avec nous.

Quelle joie ça va être d’avoir entre mes mains ce tarot unique, imprimé en édition limitée, créé par passion, 78 lames si… spéciales.

Voilà les arcanes que j’ai pu trouver sur les internets :


‘Through the darkness of future’s past

The magician longs to see
One chants out between two worlds
Fire, walk with me.’

 


A part ça, je continue de suivre ma légende personnelle et me dirige vers un quotidien moins connecté. Ma vie se remplit de beaucoup de beauté, de moments que j’ai longtemps cherché et appelé très fort, je crois que j’entre enfin dans ce qu’on peut appeler une belle vie, simple et heureuse (ce qui ne veut pas dire qu’auparavant je n’ai pas vécu des choses magnifiques, mais aujourd’hui tout est beaucoup plus serein, sain, évident et fluide). Du coup, sans y chercher, je me détache des internets, du besoin de m’y exprimer personnellement… J’aime toujours autant venir écrire et bouiner ici, mais le contenu va sans doute sensiblement changer, petit à petit. Ca se met en place le plus naturellement du monde, comme quelque chose qui va de soi, comme l’évidence de mon chemin intime, et c’est plutôt pas mal. Je me sens bien, plus légère, libre.

Love.

She’s Gone Away

(WARNING SPOIL TWIN PEAKS S3)

La saison 3 de Twin Peaks continue. L’épisode 8 est une Œuvre d’Art. Il ne se regarde même plus comme un épisode d’une série, mais comme une œuvre artistique à part entière. Des images insensées. Les plus beaux noirs et blancs que j’ai pu voir depuis Twixt de Coppola. Des séquences incroyables, d’une magie et d’une folie pures. Des tableaux vivants, comme des peintures en mouvement. Et le son, toujours le son qui finit de nous emporter… Là, Nine Inch Nails… Reznor x Lynch, le combo des étoiles de l’enfer ❤

Et Kyle MacLachlan… Les rôles pluriels que lui offre Lynch sont à la hauteur de son talent d’acteur. Extraordinaire. Hors du commun. Et Diane…

Mais impossible de parler de cette nouvelle saison sans spoiler. Il faut regarder Twin Peaks, depuis le début, pour le croire et comprendre. Il faut entrer dans l’univers de Lynch et s’y perdre pour toujours ❤

19466393_10213226095104315_3322018344693515551_o(capture d’écran Twin Peaks saison 3 ep8)

Evil Cooper

(WARNING SPOIL TWIN PEAKS S3)

Il aura fallu que s’entame la saison 3 de Twin Peaks, 25 ans plus tard, pour que j’apprenne que l’acteur qui joue Bob, était à la base éclairagiste et décorateur, et qu’il est mort en 1995 du Sida… Ce n’est pas possible Bob ne peut pas mourir on est bien d’accord.

Et la Dame à la Bûche, avec ses tuyaux dans le nez et pu de cheveux, toute tremblante, à l’aube de la mort… Pfiou.

Moi aussi ce soir j’ai pris 25 ans. En 2 heures. Comme 25 gifles et 25 baisers mélangés.

Une chose est sûre, ils sont nombreux dans la tête à Lynch. Ce mec est hanté par une bande de dingues qui ferait flipper Bob lui-même.
Quelle splendeur de voir l’évolution de sa folie au fil du temps (et la maîtrise, toujours). Quel plaisir de retrouver certains de ses acteurs chouchous dans sa série, l’air de rien. Quelle béatitude devant les scènes de forêt et celles de la Black Lodge.
Et quelle excitation de voir MacLachlan enfin bandant, les cheveux longs pas peigné hirsute l’air hagard le teint buriné les mains sales la sexualité débridée, en vrai crado grunge à la 90’s. Enfin ! Il aura fallu attendre 25 ans pour avoir envie de baiser Cooper ❤

18620753_10212868290519424_3792770568164270697_o