de l’urgence de vivre

Ce matin je voyais passer le tramway, et je faisais le parallèle avec avant-hier, où je voyais passer des chevreuils dans la forêt... Pas plus effrayés que ça, ils se sont laissés approcher vraiment près. Tous les deux le regard levé vers moi, ils m'observaient avec attention. Puis j'ai fait un pas de plus. Là... Lire la Suite →

mood

J'aimerais mettre en place des sessions tarot, dans des lieux publics, pour tirer les cartes aux gens, puis par la suite proposer des ateliers d'apprentissage du tarot, créer un petit réseau autour de ça sur Montpellier. Voire même proposer des tirages à distance, en ligne, tout ça. J'aimerais poster ici du contenu suffisamment consistant pour... Lire la Suite →

mood

Il fait enfin moins chaud depuis quelques jours et ce n'est pas pour me déplaire. Je ne suis pas faite pour les climats extrêmes, trop chaud ou trop froid c'est définitivement pas mon truc. Là le soleil est toujours là, bien présent toute la journée et particulièrement l'après-midi, pas un nuage dans le ciel bleu... Lire la Suite →

et parfois je mange des livres

Sur mon A Propos FB, parmi les toutes premières phrases figurent : 'La musique me fait bander. Et parfois je mange des livres.' Hier en sortant du taf, je suis passée chez Gibert, justement pour acheter un livre. D'occasion, je privilégie toujours les occasions autant que possible, j'aime l'idée que les livres circulent et servent... Lire la Suite →

Namasté

Hier mon anniversaire, les copaines qui me font des câlins, les chats qui sourient, le soleil et le chant du vent dans les arbres, les papillons, les petits mots enchanteurs de celleux qui sont loin, les rebelles comtois prochainement dans la place, la tarte aux fraises vegan de l'homme-chouette dans le jardin, et son cadeau... Lire la Suite →

royaume des loups forever

Silencieuse entre les montagnes, j'entendais le vent venir de la vallée d'en face. Son souffle dansait entre les arbres pour courir jusqu'à moi et m'envelopper totalement, avec fougue et bienveillance, avant de poursuivre son chemin dans la forêt. Je mangeais les coucous et les violettes trouvées à mes pieds, et je faisais pipi dans les... Lire la Suite →

le canidé polymorphe

Au son du tambour j'ai survolé une forêt immense, verdoyante à perte de vue, dans laquelle j'ai fini par m'enfoncer. Le soleil dansait entre les branches des arbres gigantesques, et de petits chemins couraient dans toutes les directions. Des écureuils filaient autour des branches, et j'ai croisé la route de deux hérissons et d'un blaireau.... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑