Merlin Tarot

Encore un tarot que j’avais repéré il y a longtemps, et que j’ai trouvé récemment pour une bouchée de pain et en très bon état sur Priceminister. Un coffret sorti en 1988. De R. J. Stewart et illustré par Miranda Gray. The Merlin Tarot.
Le livre qui va avec est super complet et passionnant, bon il est en anglais et je galère un peu pour le lire, mais je m’accroche parce que c’est vraiment une approche différente et enrichissante.
Les illustrations sont proches de la nature et des éléments, avec de nombreux animaux, un peu comme mon Tarot des Druides même si le style des illustrations est différent. J’aime. Je le trouve positif, paisible et apaisant.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Et donc je suis enfin en fuckin’ vacances, je peux enfin ressortir mon tambour, mon storax, m’occuper de mes trucs, avancer dans mes réflexions, cheminer ma spiritualité, bref redevenir moi.

mythic

Le Tarot Mythique que j’ai reçu en cadeau récemment, dans sa première édition des années 80, venait à l’origine dans un coffret avec un livre complet. En effet, le tarot y est revisité selon les mythologies grecques, et les auteures avaient rédigé un contenu riche et hyper intéressant sur le sujet, tel un guide pour pouvoir appréhender les cartes illustrées par Tricia Newell en profondeur.

C’est en tout cas les avis que j’avais pu lire sur les Internets. Je me suis donc procuré ce livre, que j’ai trouvé pour pas cher en occasion sur Priceminister. Et en effet, le contenu est super, et la relecture du tarot de Waite et Smith selon la mythologie grecque est une idée de génie. Ca fonctionne à merveille. Ces mythes racontent en effet les archétypes de l’humanité, dans lesquels chacun·e peut se retrouver et lire son propre vécu. C’est écrit par Juliet Sharman Burke et Liz Greene.

Le Mat est Dionysos, le Magicien est Hermès, l’Impératrice est Déméter, la Grande Prêtresse est Perséphone, le Hiérophante est Chiron, la Justice est Athéna, l’Hermite est Cronos, la Roue de la Fortune est représentée par les Moerae, le Pendu est Prométhée, le Diable est Pan, la Lune est Hécate, le Monde est Hermaphrodite… La série des Coupes retrace le mythe d’Eros et Psyché, les Bâtons racontent celui de Jason et la Toison d’Or, les Epées représentent l’histoire d’Oreste et la malédiction des Atrides, et la série des Pentacles (encore et toujours mal traduit par les deniers, grrr) illustre le mythe de Dédale.

Je n’ai pas encore tout lu mais c’est brillant, et très souvent dans le même état d’esprit que ce que je pense du tarot et pourquoi je l’utilise. Youpi.

mythic tarot book

‘L’être humain est, par essence, un microcosme à l’image de l’univers tout entier. Son premier devoir est donc de faire effort pour se connaître lui-même, c’est-à-dire la nature de son âme ; là est la vraie religion, la voie sacrée qui permet à chacun d’être relié à ses origines divines.’

‘Quand nous sommes prêts à devenir quelqu’un de différent, et que nous avons besoin pour cela de développer telle ou telle qualité, nous rencontrons souvent *la* personne qui nous servira de catalyseur et nous aidera à mieux nous connaître.’

Pour voir des images des cartes, il y a mon précédent article sur ce tarot en lien ici.

Namasté

Certaines traditions veulent que pour pouvoir s’initier au tarot, il faudrait y être invité.e par un.e guide, qui nous offrira alors un de ses jeux pour notre propre apprentissage. Ce jeu devient alors un tarot personnel, c’est un cadeau intime qui devient profondément nôtre.

En réalité on peut tout aussi bien acheter son tarot personnel, pour peu que l’on donne du sens à cette démarche, et que l’on prenne soin de créer un lien avec les cartes, par des rituels divers, si l’intention est sincère et ancrée, c’est tout aussi bien.

Mais voilà. Puisque mon 38ème anniversaire dans cette vie terrestre semble revêtir un caractère particulier, exprimer un nouveau chapitre de vie, et même une renaissance… J’ai donc reçu pour cette occasion le tarot de jeunesse d’un des principaux guides de ma vie spirituelle. Le tarot de ses 20 ans.

Quand il me l’avait montré très brièvement, juste quelques cartes il y a longtemps, je l’avais trouvé magnifique. Mais j’ai assez vite déchanté quand j’ai compris que je ne le trouverais pas dans le commerce. En effet il a été récemment réédité mais avec les illustrations refaites par un autre illustrateur, lui arrachant ainsi tout son charme, le rendant fade et banal.
La version originale a été illustrée en 1986 par l’artiste Tricia Newell. Le dos des cartes noir et or, et les contours dans les tons beiges, mettent en valeur ses illustrations, que je trouve sublimes. Sensibles et proches de la nature, poétiques et expressives.

Par exemple cette Etoile me touche en plein coeur et me fait beaucoup penser à une personne que j’aime d’amour…
Et que dire de cette Lune si mystérieuse…

J’aime aussi beaucoup l’Hermite si cher à mon coeur, et le Hiérophante en version Centaure métalleux est tout simplement parfaite.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Hier lors de mon rituel de lien avec lui, j’ai eu la Consécration du Monde, et l’Accord des Amoureux.

Encore quelques autres…

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Voilà. Je ressens beaucoup de gratitude en ce moment. J’ai le sentiment que l’Univers se penche sur mon cas ces derniers temps, et me donne moult signes, messages, m’envoie des énergies très positives et constructives, qui me font faire des pas immenses dans mon chemin personnel. Il paraît que la nouvelle lune récente a vu entrer Uranus en Taureau, et que les 7 années à venir seront chargées de choses surprenantes. En juillet je vais déjà revoir ma cousine et ma tante que je n’ai pas revues depuis 15-20 ans, et faire la connaissance de 6 petits-cousins et petites-cousines…
Les énergies circulent et inter-agissent de plus en plus fort depuis que j’ai pris un engagement, celui de prendre mes responsabilités en travaillant davantage sur une mutation intérieure, spirituelle, qui doit continuer dans mon chemin de vie pour être complète. Grace à un petit cahier conçu comme un guide pour ce travail, j’ai consigné par écrit cet engagement, cette responsabilité, les raisons, les conséquences probables, les liens de cause à effet, etc… Depuis, la magie est partout plus puissante que jamais. L’Univers entier est lié, je le savais déjà mais aujourd’hui je ne vois plus que ça.
Les fluxs énergétiques s’entre-nourrissent. Quand on s’engage dans un chemin de bienveillance, quand on s’ouvre au-delà du monde visible, tout change, pour soi mais aussi pour les autres. Nous créons des champs d’énergies qui agissent aussi sur nos entourages. Je le savais déjà mais le quotidien prenait trop souvent le dessus, et je ne nourrissais pas assez ces aspects, cette magie. Ce temps-là est révolu. Tout a changé. Gratitude infinie ❤

l’avenir appartient au dernier orage

J’ai attrapé la rage il y a très longtemps, à peine sortie de l’enfance. Elle m’a mordue à en arracher mes chairs, s’est plantée dans mon coeur toutes griffes dehors, et j’ai mis environ un quart de siècle à m’en débarrasser. Aujourd’hui la rage en moi a quasiment totalement disparu. Si ce n’est une rage d’aimer que, je crois bien, rien ni personne ne pourra jamais briser. Cette rage d’amour qui m’a fait tenir debout, en toutes circonstances, quels que soient les coups, physiques comme psychologiques.
Bertrand Cantat, avec sa poésie et avec Noir Désir, est le premier artiste qui a su apaiser un peu cette furie qui me rongeait de l’intérieur, dès les bancs du collège. Là où Kurt Cobain nourrissait ma colère, Cantoche me donnait à voir une lumière d’espoir, un peu de beauté.
Alors maintenant que j’ai réussi à accepter ce qui est, même le pire, même l’impardonnable, je crois que plus on crachera sur Bertrand Cantat, plus je lui réitérerai mon salut, mon soutien dans sa rédemption, avec indécence trouveront certain.e.s, mais surtout, avec la rage d’aimer.

Je n’ai plus le temps. D’attraper la rage.

***

J’écrivais ça hier soir en écoutant en boucle ‘La Rage’ de Noir Désir. Et puis de fil en aiguille, de lien en lien, YouTube m’a amenée à découvrir quelques trésors inestimables. Un live de ND de 1987 à Montpellier absolument surréaliste. Le Printemps de Bourges 1988. Puis leur démo de 1985, avec 4 titres. Dont celui-ci. Qui n’a pas fini de me mettre en transe encore et encore, tant ce qu’il dégage me fait monter le coeur au bord des lèvres. Un diamant noir, d’amour fou et enragé ❤

la paz

Baaaawwwww nouveau Tarot.

Bien vintage, tout en symboles, il a été créé par Jean Beauchard en 1987, et imprimé chez Grimaud en quadrichromie et or. Du Made in France quoi. Surtout, un bijou. Les couleurs sont si vibrantes, ça nettoie les yeux et le coeur… Et les zones d’or, si elles ont un rendu discret au premier coup d’œil, donnent en réalité un contraste fou, tout en nuances et en reflets mordorés à tomber en amour…

Le jeu est accompagné d’un livret qui explique les nombreux symbolismes, je vais m’y plonger dès ce soir. La structure est plutôt celle du Tarot de Marseille, mais les mineures sont belles quand même, avec de discrets indices, et puis je commence à bien avoir en tête le déroulement numérologique et sa signification. Quand j’ai ouvert la boîte, certains endroits du carton étaient très légèrement jaunis. Plus de 30 ans qu’il m’attendait sagement ❤

C’est la deuxième fois que je prends quand même un jeu qui a été possiblement ouvert et montré, et les deux fois dans la même boutique. Aujourd’hui la vendeuse m’a avoué que si le client insistait beaucoup, il leur arrivait d’ouvrir les boîtes pour montrer les jeux… Sheitan. Alors qu’il est si simple de trouver des photos et des vidéos des cartes sur les internets… Bref. La deuxième fois donc. Le premier c’était mon cher cher cher et tant aimé Rider Waite Smith. Et quand je vois la connexion que j’ai avec ce jeu, je ne peux qu’espérer très fort le même genre de lien avec celui-ci. Peut-être que les jeux ouverts m’appellent…

Cet après-midi en sortant du taf je suis allée au Jardin des Plantes. Il faisait si beau. C’est là que j’ai fait des photos des cartes. Un jeu aussi vibrant méritait une cérémonie de lumière et de soleil.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Il y avait même presque trop de soleil qui a limite cramé les couleurs des cartes sur les photos ahah.

Il y avait aussi des lycéennes qui donnaient des biscuits aux canards, un homme qui prenait en photo les chats du jardin, des pies qui sautaient dans les herbes, des lézards et des pâquerettes… Ces moments de gratitude infinie qui comblent presque toutes les brèches ❤

sdr

Je vais essayer de me rappeler plus souvent que cet endroit m’apporte tant de paix. Namasté.

Tout be continued…

Jusque là, j’en avais un peu rien à secouer de Catherine Deneuve. Je veux dire, j’avais rien contre hein, mais elle ne faisait pas partie de mon payage.

Et puis mercredi, j’ai enfin vu The Hunger. Avec elle, et Susan Sarandon et David Bowie. Et aaaaawwwwww c’était beau à tomber.
Encore encore du gotico-romantico-vampiro-sex-vintage, encore.

21688103_10214068390921184_4504839879762639654_o

Encore des demeures baroques aux cheminées en marbre, encore des voilages blancs portés par le vent, encore des colombes qui s’envolent au-dessus des cercueils, encore David Bowie sous la douche et Susan Sarandon en androgyne magnifique.

21950194_10214068444802531_882157804231162719_o

Et cette scène d’intro portée par Bela Lugosi’s Dead de Bauhaus, bbrrrrrr, tension sexuelle darko-new-wave qui dresse les poils.


Sinon oui donc. Tout be continued… Patience et espoir ❤

21617552_10214064112694231_2779942809577133335_n

(Montpellier, Candolle, 20 sept. 2017)