wild tarot

Petite review d’un tarot que j’avais repéré il y a longtemps, lors de son autoédition, en 2017 il me semble. Et puis je l’ai un peu oublié… Et puis il a enfin été traduit et édité en français, avec le livre d’accompagnement de l’auteure, Kim Krans, aux éditions Vega. Un beau coffret, avec quand même, pour moi, un petit détail déçevant (je commence par là comme ça après je peux parler de tout ce qui est super !) : la traduction du titre de ce tarot. L’original s’appelle ‘The Wild Unknown Tarot‘. La traduction donne ‘Le Tarot des mondes sauvages et inconnus‘… C’est long et lourd non ? Pour moi par exemple ‘Le Tarot du Sauvage Inconnu‘ ou ‘Le Tarot de l’Inconnu Sauvage‘ aurait été préférable et plus proche du titre originel, mais bon ça n’engage que moi et c’est un détail, car le coffret donc est très beau, dans une boîte noire épurée, le livre est de bonne facture, le boîtier de rangement des cartes en carton sobre et doux, bref un bel ensemble.

Le livre est conséquent (plus de 200 pages), avec une belle couverture de qualité. J’ai aimé l’introduction de l’auteure, sur son rapport au dessin, au spirituel, au tarot, je m’en suis sentie proche… Je suis vraiment contente d’avoir ce livre en français, car si je comprends pas trop mal l’anglais, c’est quand même plus fluide dans ma langue maternelle.

Les cartes sont très agréables au toucher, un côté peau de pêche, par contre elles ne glissent pas super bien entre elles, elles restent accrochées par petits paquets, pour les étaler sur une table c’est pas super pratique, je privilégierai peut-être plutôt des tirages par coupes avec ce jeu (et peut-être que ça s’arrangera avec le temps, à force de le manipuler).

C’est un tarot très nature, très organique. Pas un seul être humain dans ce jeu. Uniquement des animaux, des végétaux (à l’exception bien sûr des Coupes, Epées et Pentacles, mais pour les Bâtons qui sont là des Baguettes, c’était facile de rester dans l’organique). Pas de Valet, Cavalier, Reine et Roi non plus. A la place, une fille, un fils, une mère, un père. Les Coupes sont représentées par des cygnes, les Epées par des chouettes, les Baguettes par des serpents, les Pentacles par des chevreuils.

Je laisse les images parler d’elles-mêmes.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Magnifique hein ? Les illustrations de Kim Krans sont tellement puissantes, avec ce noir profond et ces touches de couleurs vibrantes… Et ce monde animal et organique m’inspire beaucoup, je trouve l’ensemble à la fois foisonnant et apaisant, sauvage et spirituel ❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑