un ruban autour d’une bombe

C’est André Breton qui utilisa cette expression pour parler de l’art de Frida Kahlo. ‘Un ruban autour d’une bombe.‘. Un livre reprenant ces mots en guise de titre est sorti aux éditions Nada (qui sortira aussi la prochaine BD de David Snug, hiiiii), sous la forme d’une biographie illustrée, de Rachel Viné-Krupa et Maud Guély.

Bondieuseries, animaux, dos cassé et bassin boiteux, relations passionnelles, bisexualité, travestissement, bagouzes, poils, révolution… Il y a beaucoup de choses qui me parlent dans la vie de Frida Kahlo. Bien au-delà de ses toiles, il y a son chemin de vie pour le moins rocambolesque, ses convictions, ses idéaux, son endurance (c’est peu dire) face aux drames de sa vie, qui en font une source d’inspiration universelle. Et même si le grand capital – ce cancer de l’humanité – surfe sur cette inspiration pour vendre moult bibelots à son effigie, rien ne peut vraiment salir l’image de Frida, et il y aura toujours tout un monde pour l’aimer sincèrement, pour ce qu’elle est, ce qu’elle véhicule, encore aujourd’hui, plus de 60 ans après sa mort.

Bref le livre est vraiment beau, la biographie est bien écrite, avec pas mal de citations de passages des écrits de Frida, que ce soit ses correspondances ou son journal. Par moments j’ai dû m’arrêter de lire pour ne pas céder aux larmes, et pourtant la vie de Frida je la connais déjà, mais voilà c’est comme ça le chemin de vie de cette femme me retourne le bide. Rachel Viné-Krupa sait de quoi elle parle puisqu’elle a fait une thèse sur Frida Kahlo, et les illustrations de Maud Guély donnent un fil de lecture original et inhabituel. En effet le livre rebondit sur le parcours de l’artiste en se penchant sur ses tenues vestimentaires, et sur les messages idéologique, culturel, identitaire que Frida Kahlo communiquait à travers ses vêtements. Ca rend cette biographie différente, à l’abri des répétitions habituelles.

Aussi je me donnerai la liberté de mettre en couleurs certaines illustrations, je trouve que le noir et blanc pas trop chargé de noir s’y prête bien, et ça apaise et ça ancre.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑