et le chien est devenu oiseau

La vague de canicule semble enfin se calmer un peu. On va enfin pouvoir reprendre une vie – et un sommeil – normal.e.

Je reviens d’une petite semaine comtoise avec l’homme chouette, sous le signe du retour aux sources. Les petites routes de nos ancêtres, les petits plats de ma grand-mère, les rires dans la piscine maternelle, Besançon, le lac Saint-Point, le Mont d’Or, la Source du Doubs… Il faisait si chaud que je n’ai pas eu le courage de sortir mon Reflex, j’ai donc pris quelques images souvenirs avec mon téléphone.

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

 

Et pour la première fois, j’ai vu des cigognes, et des bébés cygnes. Il semble que mon animal protecteur soit passé du chien à l’oiseau. Surtout si on prend aussi en compte le nombre faramineux de canards qu’on a croisé sur ce chemin de retour aux sources. Le jeu du Piou Piou découvert au printemps, sur la plage avec mes copaines d’ici, était sans doute un prémisse à la transformation du chien en oiseau.

Je réalise en l’écrivant que tout cela se lie également avec la relecture du conte du Vilain Petit Canard faite par Clarissa Pinkola Estes dans ‘Femmes qui courent avec les Loups’, qui m’avait tant bouleversée. Cet oiseau qui naît parmi les canards, et s’y sent peu à sa place, trop différent, pas la même couleur, pas les mêmes envies et besoins, s’imaginant alors qu’il a tous les défauts du monde puisqu’il n’est pas comme le reste de sa famille. Alors il part. Il se lance dans un voyage solitaire, en quête de celles et ceux qui pourraient lui ressembler, en quête de sa place dans le monde. Et un jour, il retrouve ses semblables. Réalisant que s’il ne se sentait pas à sa place, ce n’est pas parce qu’il serait nul, moche ou incapable, mais tout simplement parce qu’il n’est pas un canard, mais un cygne. Parfois il nous faut partir, chercher loin de la famille dans laquelle nous sommes né.e.s, pour trouver nos semblables, celles et ceux auprès de qui nous serons à notre place, et où notre caractère et nos aptitudes deviendront des qualités appréciées et utiles. Alors, nous devenons plus heureux et nous pouvons retourner de temps à autre jouer avec les canards en toute sérénité.

Malgré tout le canard n’a pas à rougir du cygne. Il est cet oiseau stable et équilibré, qui voyage en couple avec le même partenaire…

‘Le canard, et plus précisément le couple de canards mandarins (japonais oshidori) est, dans tout l’Extrême-Orient, le symbole de l’union de la félicité conjugale. La raison en est que le mâle et la femelle nagent toujours de concert. Ce symbole est fréquemment utilisé dans l’iconographie […] ainsi que dans l’imagerie populaire, destinée à l’expression des vœux. Diverses légendes confirment l’explication du symbole. L’image d’un couple de canards est placée dans la chambre nuptiale.
Pour les Indiens de la Prairie, en Amérique, le canard est le guide infaillible, aussi à l’aise dans l’eau que dans le ciel, d’où l’emploi des plumes de canard dans certaines cérémonies rituelles.
Il n’est jamais fait mention du canard dans les textes mythologiques ou épiques, irlandais et gallois. Il a été confondu avec le cygne, dont il diffère cependant, ne fût-ce que par la taille et la couleur. Il serait malaisé de lui attribuer un symbolisme particulier. On trouve cependant des canards représentés sur des objets celtiques de l’époque de la Tène. On serait enclin à donner de ces images, dans le monde celtique, une interprétation analogue à celle du cygne.
En général représenté en couple, car le mâle et la femelle nagent toujours ensemble et vivent sans changer de partenaire. On offre fréquemment des représentations de canards mandarins lors de cérémonies de mariage pour exprimer des vœux de réussite et de bonheur.’

(source luminessens.org)

 

 

 

 

 

Enfin, j’ai revu deux vieux complices de ma vie comtoise passée ❤

(clic sur les images pour les voir en plus grand)

 

Voilà, et puis quelques autres belles surprises comme une visite d’un soleil normand, un texto plein d’ondes positives, des pique-niques en bordure de rivière… Namasté l’été ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s