estaba domingo

Entre deux douleurs au dos, et la programmation pour demain du premier scanner de ma vie pour voir si je n’ai pas une hernie discale (pétard j’espère que non), hier j’ai revu ma cousine et ma tante, que j’avais croisées pour la dernière fois au tout début des années 2000. Il semble que l’Univers ait entendu mes quelques regrets d’avoir grandi loin de ma famille côté paternel, puisque ma cousine s’installe à une cinquantaine de kilomètres à peine de chez moi.

Donc, presque 20 ans – et 6 enfants – plus tard, hier j’ai appris à aimer de nouveau les dimanches en famille. Je m’y suis sentie à l’aise et assez à ma place, ce qui vu mon passif concernant la famille n’est pas négligeable. Autant la famille du coeur, celle qu’on choisit, je connais bien et m’y sens comme un coq en pâte la plupart du temps, autant la famille du sang c’était pas forcément gagné – même si aujourd’hui ça va mieux. Mais le temps nous fait grandir, évoluer, et un jour nous retrouvons celleux avec qui il est possible de renouer.

Hier j’ai aussi appris que ma grand-mère paternelle tirait les cartes… Tiens tiens… Les chiens ne font pas des chats, et même si je n’ai pas grandi avec elleux je suis une indécrottable saltimbanque ésotérique ❤

‘I’ve been nobody’s child
So my blood started running wild
I’ve been a hungry ghost
And I’ve traveled from coast to coast
I’ve been a lonely girl

Now I’m ready for the world
I’m ready for the world.’

 

37656538_10216723000404762_3879313499398078464_n.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s