en route pour la joie

Il y a une semaine tout pile je lâchais enfin prise sur de profondes névroses, j’acceptais que monte pour toujours à la lune ma jeunesse, mon adolescence et ses tourments, mes vieux démons, mes tristes fantômes, il y a une semaine je finissais le plus long et le plus lourd de mes chemins d’Hermite.
Je semblais seule au milieu de la foule, mais j’étais avec toi par l’esprit, Laëtitia. Et toi aussi tu es enfin montée à la lune de ma vie.
Il y a une semaine, je prenais à deux reprises les mains de cet homme dans les miennes, nos doigts accrochés comme des nerfs par dessus par dessous, dans les remous de l’humanité, cet homme que je ne suis pas sensée connaître, et dont pourtant la poésie et la voix m’enveloppent depuis 25 ans. Il y a une semaine, ces mains trempées de sueur et d’humanité ont terminé de libérer mes vannes. En regardant furtivement cet homme dans les yeux, j’ai terminé ma trace jusqu’à la liberté, jusqu’au Soleil, jusqu’à l’Or Philosophique. Alors je n’ai fait qu’hurler avec lui à la lune, dans un choeur de 800 autres voix, et depuis je n’ai de cesse de regarder toujours plus droit, dans le soleil et au-delà ❤

Je n’en veux pas aux personnes qui trouvent cela indécent. Je suis, parfois, entre autres, indécente. Cela n’empêche pas la lumière.

‘Un infini amour, au bout d’un éternel retour.’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s