Would you like some pie ?

En 2011, en pyjama dans mon studio minuscule avec vue sur Sainte-Anne, j’écrivais :

« A la télé passe un épisode de Twin Peaks. Encore une série que je dois regarder pour me rattraper. Rattraper tout ce retard que j’accumule depuis des années, pouvoir briller en société. Il y a un gars bizarre dans le petit écran, petit et déformé, avec de longues mains étranges et toute tendues. Une femme blonde qui hurle au visage du « héros » et qui se transforme en homme qui s’enfuit alors derrière un rideau. Y’a des rideaux rouges partout en fait, un sol avec des motifs à devenir épileptique, et je n’y capte rien. Mais ça a l’air cool, c’est à peu près autant le bordel que dans ma tête, finalement je m’y retrouve presque mieux que dans la vie de tous les jours. »

Ce jour-là sans le savoir je tombais sur le dernier épisode de la saison 2 de Twin Peaks. Ce jour-là sans le savoir j’ai entrouvert une porte imaginaire, tenue par un enfant Lynch, avec une tapisserie fleurie, un passage qui a changé ma vision du monde pour toujours ❤

N. B. : Cette vieille télé cathodique sur laquelle j’ai regardé les saisons 1 et 2 de TP… A peu de temps après fini par prendre feu toute seule… Fire, walk with me

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s