billet d’humeur, vite fait

Ca va passer mais là je suis un peu vénère.

Je me souviens, je devais avoir 8 ou 9 ans à tout casser. J’ai entendu ce coup de feu résonner dans toute la vallée pendant cette promenade familiale du dimanche. Ce coup de feu de chasseurs. Mon sang n’a fait qu’un tour. Mes petits poings fermés à bloc, j’ai hurlé à plein poumons au-dessus de la forêt. « CONNNAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRDS ». Ils m’ont entendue et sont sortis de leur trou de merde. Ma mère m’a envoyé m’excuser. AHAHAH. Plutôt mourir. Ces deux trous du cul m’ont fait la morale en me disant que quand j’avais de la viande dans mon assiette j’étais bien contente, pétard quand j’y repense, comme si c’était grâce à eux les steaks hachés dans les supermarchés. Je ne me suis pas laissée démonter et j’ai répondu que si je n’avais pas de viande dans mon assiette, c’était pas grave, qu’il y avait plein d’autres choses que je pouvais manger à la place. Déjà, enfant, je nourrissais le rêve de vivre sans manger les animaux.
Puis l’adolescence. J’étais végétarienne quand mon cousin d’une vingtaine d’années est mort d’une balle dans le crâne en allant à la chasse. Un accident n’est-ce pas. L’oncle de mon mec de l’époque chassait, son chien était enfermé toute la journée dans un enclos de 2 mètres sur 2, et quand il cuisinait un sanglier entier son fils se marrait avec la tête décapitée de l’animal…
Puis tous ces faits divers. Aujourd’hui quand je me promène le dimanche, j’y pense, aux ‘balles perdues’ de ces sacs à merde.
Comment peut-on espérer construire un monde plus éthique pour nos enfants, et cautionner un ‘loisir’ pareil ? Sérieux il y a encore des gens qui pensent que les chasseurs sont utiles pour équilibrer la nature ? Laissez-moi rire, on élève et on lâche des animaux dans la forêt exprès pour qu’ils les butent, pour le plaisir, quand ils ne butent pas les chiens, les vaches, les ânes, et les gens. Comment peut-on donner de l’espoir au monde, rendre le quotidien plus positif, plus juste, et laisser des trouducs pourrir la forêt avec leurs coups de feu, leurs mises à mort, leurs traques sanglantes et morbides ? A part la corrida je ne vois pas d’occupation plus glauque, vraiment.
Bref, on aura compris l’idée. Pour moi aucune nuance pour ces connards ringards, grotesques, ces dangers publics armés jusqu’aux dents qui pensent avoir droit de vie ou de mort sur tout ce qui bouge : MORT A LA CHASSE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s