‘Prends soin de toi. Et danse.’

Aujourd’hui j’ai l’impression qu’absolument rien ne peut m’arrêter. J’ai chanté sur l’album entier Last Splash des Breeders, je n’ai plus de voix, et j’enchaîne avec le Siamese Dream des Smashing Pumpkins. Je me sens une énergie sans limite. Je pense que mes pieds ne touchent plus le sol. J’ai vu mon âme se dédoubler de mon corps tout à l’heure, et nous dansons toutes les deux, et nous sourions à la cathédrale qui transperce le ciel au-dessus de nos têtes.

Depuis que je suis rentrée à Montpellier il y a un peu plus d’un an, je n’ai eu de cesse de travailler sur moi-même et sur ma capacité à me rendre heureuse, à prendre soin de moi, à être là pour moi-même en m’estimant chaque jour avec un peu plus de bienveillance. A faire des choix de vie pour moi, sans plus me sacrifier pour les autres. Je partais de loin, avec un score plutôt bas en estime de soi, une incapacité à voir objectivement tout ce dont j’étais capable et tout le chemin déjà parcouru, et un besoin des autres sincère mais excessif. J’ai appris à reconnaître mes qualités, j’ai appris à vivre pour moi, à enfin aimer Sophie, pour aimer mieux les autres, et qu’ils puissent me le rendre en retour sereinement et entièrement.
Aujourd’hui mon niveau d’estime de soi se porte mieux, sans comparaison possible ; je connais même des moments de joie intime, de fierté personnelle comme un engrais délicat, aujourd’hui je sais me féliciter, m’encourager, croire en moi, même si parfois le doute et la peur reviennent ce qui est humain, aujourd’hui j’aime Sophie, et ça me rend parfois sincèrement heureuse et emplie de gratitude, envers l’Univers mais aussi envers moi-même, au regard des choix parfois difficiles que j’ai fait pour m’offrir une vie la plus belle et juste possible.

Mais si ces bonheurs personnels et intimes sont sincères, profonds et indispensables à mon équilibre, ce que je ressens ce dimanche est sans commune mesure, la force qui m’anime est incomparable. Car elle est nourrie du regard de l’autre. Ma force personnelle s’en trouve décuplée, inébranlable. Je ne me souviens pas m’être sentie aussi épanouie et animée d’un feu aussi assumé, depuis peut-être des années. Pourtant j’ai connu des bonheurs d’une intensité folle, j’ai aimé à marquer mon coeur et ma chair à tout jamais, aimé comme peu osent le faire, jusqu’à la brèche du non-retour, pourtant j’en ai vécu des émotions puissantes. Mais aujourd’hui ce que je ressens est différent. C’est l’équation fragile mais surpuissante de mon estime et de ma foi intimement gagnées, et du regard de l’autre. La multiplication des forces de l’Univers.

Je pourrais rester méfiante, car je sais combien cette flamme peut être parfois capricieuse, et combien tout peut basculer en un instant. Le regard de l’autre dépend de tant de choses pour lesquelles je n’ai pas la main. Je peux en un rien de temps tout perdre de cette force surnaturelle, malgré moi. A chaque fois que j’y songe je suis traversée par la peur, le doute, le manque de confiance. Et je ne veux plus être envahie par ces énergies toxiques, contre lesquelles je me suis si longtemps battue pour m’aimer moi-même et croire en moi. Alors : bon vent la loose.
L’équilibre est probablement de garder ça en tête, et de parvenir à se nourrir de la richesse du regard de l’autre tout en sachant ne pas se reposer dessus aveuglément, ne pas s’y oublier.
Et garder au coeur cette phrase amicale normande : ‘Prends soin de toi. Et danse.

Peut-être que j’ai enfin réussi à m’estimer assez sereinement, malgré mes blessures passées, pour que le regard de l’autre me fasse danser jusqu’aux plus hautes lunes de l’Univers.

Je ne sais pas à quel moment il me fait le plus craquer. Quand il porte un col roulé, ou quand il trouve la ligne de basse de Gigantic en 10 secondes montre en main alors qu’il n’avait jamais entendu ce morceau, parce qu’il a l’oreille presque absolue ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s