la máquina es kaput

Ce soir mon coeur est à Barcelone, et plus fort que jamais je repense à Las Ramblas et ses terrasses suranimées, La Boqueria et ses couleurs tapageuses, El Barrio Gotico et ses balcons débordant de fleurs, La Barceloneta et sa fête de quartier, les tambours les jeux des enfants, la pluie la plus violente que j’ai jamais pris sur le coin de la gueule – même en 5 ans en Normandie je n’ai jamais pris autant l’eau que ce jour de juin en arrivant à Barcelone. Je me souviens le wok le funiculaire trop cher mes ballerines littéralement explosées à force de marcher dans tous les sens l’horloge solaire dans la cour de l’hôtel le bouiboui à café et le mec qui dit « la maquina es kaput » – kaput c’est international. Je me souviens les viennoiseries dégoulinantes de graisse les goélands gros comme des veaux le sol jonché de petits pétales jaunes les fées en cire la table des papillons morts le cadre avec le petit chaperon rouge et le loup en papier découpé les photos perdues disparues comme si rien n’avait été réel. Mais moi je sais que c’était vrai, j’ai pris des photos vertes dégueulasses avec mon vieux téléphone de l’époque.

Je dis tout le temps que je voudrais retourner à Barcelone pour finir ce voyage inachevé. Pour voir le parc Guell. Les maisons Gaudi. La Sagrada Familia. Tous ces trucs de touriste qu’on a pas fait quand on y est allés, parce qu’on est pas des fucking touristes. Aujourd’hui je suis tellement heureuse d’avoir fait ce voyage, parce que s’il n’avait pas eu lieu, il y a des personnes dont je ne me serais pas rapprochée, et alors je ne serais jamais montée en Normandie sur un coup de tête genre n’importe quoi la meuf perdue qui sait pas dans quel mur se jeter, et alors bordel tout ce que j’aurais pas fait… Toutes ces rencontres qui n’auraient pas eu lieu… Ces 3 jours à Barcelone il y a 6 ans étaient les prémices d’un énorme tournant dans ma vie.

Ce soir je ressens tellement d’amour que je voudrais qu’il pleuve de l’amour aussi fort que quand je suis arrivée à Barcelone, je voudrais que Barcelone soit nettoyée, purifiée par une pluie diluvienne d’amour.


249497_2151595026807_2618825_n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s